Conseils Biotech

Conseils Biotech
Boostez votre portefeuille !

Newsletter Biotech

Newsletter Biotech
En préparation

Livre Biotech

Livre Biotech
Gagner +1000% sur les Biotechs

Conseils pour Investir

Conseils pour Investir
Sortez des trades gagnants!

Resverlogix: une formidable opportunité dans le Cardiovasculaire

24/03/2010

[INTRODUCTION]

Resverlogix est le type de BB (Baby Biotech) pour lesquelles les investisseurs ont une affection toute particulière. Cette société canadienne se focalise sur son RVX-208, vise le marché de l’anticholestérol, un marché évalué à 35 milliards de dollars. Les traitements actuellement sur le marché (le Lipitor de Pfizer, et le Crestor d'AstraZeneca) agissent en baissant la production de ce qu'on appelle le mauvais cholestérol (le LDL), en bloquant une enzyme dans le foie. Les scientifiques de Resverlogix ont adopté une approche tout à fait différente : ils travaillent de leur côté à augmenter le HDL (le «bon cholestérol»). Une société à surveiller, car tout pourrait aller très vite. L'enjeu: remplacer le Lipitor (qui perd son exclusivité en 2011), qui se trouve être le médicament le plus vendu au monde (12 Milliards $ de ventes annuelles).







Ticker Toronto: RVX
Isin : CA76128M1086
Cours au 24/03: 5.83 $










Analyse Technique du dossier (faite par l'ami Claude en date du 25/03/2010) : 
http://weinstein-forcastinvest.net/analyse-graphique-retour-sur-resverlogix-rvx/


[PRESENTATION]


Resverlogix met au point des traitements novateurs pour des marché médicaux mondiaux importants dont les besoins non satisfaits sont significatifs (voir le pipeline plus bas). Dans la note que j'ai réalisé, il sera fait état du programme le plus avancé, appelé RVX-208, un médicament administré par voie orale dans le traitement de l'athérosclérose (les grosses et moyennes artères sont touchées par une accumulation de graisses dans la paroi artérielle, pouvant entraîner diverses complications comme la thrombose). Les traitements actuellement sur le marché (le Lipitor de Pfizer, et le Crestor d'AstraZeneca) agissent en baissant la production de ce qu'on appelle le mauvais cholestérol (le LDL), en bloquant une enzyme dans le foie. Les scientifiques de Resverlogix travaillent de leur côté à augmenter le HDL (le «bon cholestérol»)Ils s'appuient sur une étude qui a déjà démontré que les personnes ayant un «bon cholestérol» (HDL) naturellement élevé sont moins susceptibles de subir une crise cardiaque ou de mourir de maladies cardiovasculaires...


Pour l'heure, les premiers essais sur le RVX-208 ont démontré une capacité à augmenter le niveau de «bon cholestérol» (HDL), et stimuler les niveaux endogènes de l'apolipoprotéine A-1 (apo-1), une protéine qui est une composante importante du cholestérol HDL. Si les essais continuent d'pporter des avancées significatives, l'athérosclérose ne sera plus seulement limité dans sa progression, comme c'est le cas actuellement, mais elle pourrait être éradiquée. Très récemment, au début du mois de Mars 2010, une note d’un Analyste et une News Bloomberg auront suffi à mettre le feu aux poudres, mettant sous le feu des projecteurs les avancées de cette biotech.


Dans la News de Bloomberg parue le 5 Mars, Simos Simeonidis (analyste senior chez Rodman & Renshaw) inique que RVX-208 a le potentiel de devenir un "mega Blockbuster". Il avait alors relevé à ce moment sa recommandation sur Resverlogix à Surperformer, tout en améliorantson objectif de cours de 8 CAD à 11 CAD par action. Simeonidis avance que RVX-208 pourrait capter une part importante du marché de l’anticholestérol, un marché évalué à 35 milliards de dollars. Les scientifiques ont observé que des niveaux accrus de cholestérol HDL et d’ Apo-1 pouvaient jouer un rôle protecteur contre les maladies cardiaques. « ApoA-1 est la composante la plus importante de protéines de HDL, qui joue un rôle majeur dans l'organisme pour éliminer les dépôts de gras », explique l'analyste. 


Simeonidis a très vite décelé le potentiel de Resverlogix: il l’a d'abord recommandé alors que le titre s'échangeait à 2,20 CAD par action en Septembre 2009. À cette époque, RVX-208 était toujours en phase I des essais cliniques. La société a depuis débuté les études cliniques de sa phase II en Février 2010, en avance sur le calendrier. Les essais sont effectués à la clinique de Cleveland, sous la direction du Dr Steven Nissen, cardiologue en chef et expert de premier plan dans le domaine. L’implication du Dr Nissen dans la Phase II pour le RVX-208 sonne comme une« validation significative du médicament», selon Simeonidis. Dans le staff, une autre figure du monde de la biotech en la personne dur Dr Roger Newton, qui est ni plus ni moins que le chercheur qui a mené les recherches sur le Lipitor qui totalise des ventes de 12 milliards de dollars par an…

[POINTS POSITIFS]


- les résultats des essais de Phase I sur le RVX-208 sont prometteurs,
- l'Equipe de scientifiques qui mène les phases de développement est très expérimentée (Nissen et Newton: Avandia + Lipitor),
-la société présente une situation financière assainie,
- la société vise un marché de masse, qui pourrait atteindre, s'il est approuvé, une taille de mega Blockbuster,
- le brevet du concurrent (le Lipitor de Pfizer) perdra son exclusivité sur ses brevets en Juin 2011,
- le RVX-208 permettrait de GUÉRIR les maladies cardiovasculaires, alors que les médicaments actuels permettent seulement de LIMITER leur progression,
-il n'existe aucun autre programme développé par une autre société sur une approche similaire,
- le pipeline de Resverlogix est très diversifié (4 autres composés sont en développement pour différentes indications),
-les maladies cardiovasculaires sont un enjeu de santé public majeur pour tous les pays développés, et coûtent cher aux sécurités sociales,
- plusieurs Big Pharmas seraient potentiellement intéressées par le RVX-208,
- la valorisation est très attrayante (à peine 200 millions de dollars). 

[POINTS NÉGATIFS]


- aucun bénéfice n'est prévu avant de nombreuses années,
- la société est cotée sur le marché de Toronto (TSX),
- les chances de succès font ressortir "théoriquement" un taux de succès de 40% au stade actuel de développement.

[PIPELINE]


Les traitements visés ciblent le pénible fardeau de l’athérosclérose et d’autres maladies graves telles que le syndrome coronarien aigu, le diabète, la maladie d'alzheimer, la maladie artérielle périphérique et d’autres maladies vasculaires.

NEWSFLOW à suivre sur Resverlogix (calendrier prévisionnel)

Avec le début de l’essai ASSURE-1, le catalyseur pour RVX concerne en premier lieu les résultats intermédiaires qui vont suivre sur sa phase II. Deux phases II sont menées actuellement. L'objectif de l'essai est de voir si le traitement peut conduire à une augmentation dans le plasma du niveau d’ ApoA-1 après trois mois de traitement chez 280 patients. Les essais permettront également de tester la sécurité du composé et sa tolérance. La société présentera l'ensemble des données de l'étude de Phase Ib/IIa pour le RVX-208 dans les mois à venir (deuxième semestre), y compris l'ensemble de données de sécurité sur l’essai. Une fois la Phase II terminée, on devrait avoir une annonce sur un partenariat avec une Big Pharma au cours des 12 prochains moisLa Phase III devrait ensuite débuter, mi-2011. Le lancement sur le marché est prévu pour 2015.

1]Les MCV: un problème majeur de santé publique
2] Description du programme de recherche du RVX-208
3] Signature d'un partenariat
4] News Bloomberg du 5 Mars (traduction)
5] Données financières

1]Les MCV: un problème majeur de santé publique


1 américain sur 3, soit plus de 80 millions de personnes, est sujet à des maladies cardiovasculaires (MCV). La cause sous-jacente des MCV est l'athérosclérose, une accumulation de plaque dans les artères souvent appelé "durcissement des artères". Selon des estimations prudentes, le coût des maladies cardiovasculaires pour le  système de santé américain est de l'ordre de 475,3 milliards de dollars. Une étude réalisée par Destum Partners, un cabinet de consultants dans l'industrie pharmaceutique, a montré qu'une diminution de 1 à 5% de la plaque pourrait faire économiser au système de santé américain entre 22,9 et 76,8 milliards de dollars par an. 


Dans la revue Drug Discovery & Development, Jan Johansson (le vice-président de Resverlogix, en charge des affaires médicales et du développement clinique), et Allan Gordon, insistent sur le fait qu'il n'existe aucun autre programme similaire. Du moins, ils avancent qu'aucune autre société ne travaille sur la même approche que Resverlogix, à savoir le développement d'un médicament à petite molécule qui augmente la production de l'apoA-1 par l'organisme et qui transporte la plaque dans l'organisme. 

2] Description du programme de recherche du RVX-208





RVX-208, principal composé de la société, est un agent oral novateur qui a démontré une augmentation du niveau de "bon cholestérol" (HDL) en stimulant les niveaux endogènes de l'apolipoprotéine AI (apoA-I). Comme indiqué auparavant, il a été établi que l'augmentation des niveaux de HDL et d'apo-I jouent un rôle protecteur contre les maladies cardiaques. 

ApoA-I est la plus grande des protéines composant le HDL, et selon de nombreux experts, il se trouve être l'un des acteurs les plus importants dans le transport du cholestérol, mécanisme naturel  pour éliminer les dépôts de gras. RVX-208 est une petite molécule, qui a démontré une augmentation des HDL cardioprotecteurs, en augmentant la production de l'apoA-I. Resverlogix a récemment terminé un essai de Phase Ib/IIa chez les sujets ayant un taux normal / et un faible taux de HDL, avec des données Topline positives. 




Les études épidémiologiques ont montré que l'incidence des événements cardio-vasculaires sont en corrélation directe avec une baisse du niveau de HDL4 et sa protéine principale, l'apo-16-8. Deux essais cliniques ont montré que le RVX-208 augmentait la production de l'apoA-1 dans l'organisme (la principale protéine du cholestérol HDL) ainsi que d' autres marqueurs, procédant ainsi à un transport inverse du cholestérol.  



MECANISME D'ACTION DU RVX-208

RVX-208 fonctionne en augmentant les taux sériques d'apoA-1, une protéine clé qui a un effet cardioprotecteur, et qui est responsable de 70 % du taux de cholestérol HDL. RVX-208 secrète des particules HDL sériques qui fonctionnent comme des transporteurs inverse du cholestérol, qui évacue les plaques d'athérosclérose. La molécule médicamenteuse active le gène qui fabrique l'apo-1 en ciblant une protéine dans le cytoplasme. La protéine apoA-1 est alors sécrétée par le foie et le petit intestin. Les particules α-HDL, qui transportent le cholestérol vers le foie, libèrent le cholestérol par l'intermédiaire du récepteur B-1 qui est alors évacué par l'organisme (par les excrétions).




UNE APPROCHE UNIQUE SUR LES HDL: LES INHIBITEURS DE LA CETP

Certains médicaments ont tenté de cibler les HDL en utilisant en utilisant le schéma la protéine de transfert des esters de cholestérol (CETP). L'essai de phase 3 du médicament CETP de Pfizer, le Torcetrapib, a été arrêté en raison d'effets secondaires indésirable, y compris une augmentation de la pression artérielle. On ignore encore si l'effet de la pression artérielle est le résultat de la molécule du Torcetrapib ou si la cible CETP est elle-même viciée à la base. L'inhibition de la CETP conduit a créer du cholestérol HDL en interférant avec l'élimination du cholestérol à partir du plasma. Les médicaments RCT provoquent un flux de cholestérol de la paroi artérielle vers le foie.  








RÉSULTATS PUBLIES SUR LA PHASE D'ESSAI Ib/IIa DU RVX-208

La phase Ib / IIa, dont les résultats ont été publiés en Septembre 2009, a testé le RVX-208 chez 72 sujets pendant 28 jours sur 3 dosages: faible dose, dose-moyenne et à haute dose. La moitié des sujets avaient des taux faibles de cholestérol HDL de base. Les résultats ont été jugés significatifs: chez tous les sujets, et pour chaque dose testée, les chercheurs ont observé une augmentation de l' ApoA-1, par rapport au placebo, de 5,1 % au bout du 8ème jour, et de 10,4 % au bout du 28 éme jour. 

La plus faible dose de 1mg a été administrée deux fois par jour, chez des sujets ayant un faible niveau de HDL. L' ApoA-1 a connu une augmentation statistiquement significative de 5,7 % (p <0,05) au 8 ème jour et de 7,8 p% (p <0,05) au 28ème jour. En plus du critère d'évaluation principal d'une production accrue de plasma ApoA-1, l'étude a porté sur des marqueurs supplémentaires qui concernent le transport inverse du cholestérol, tels que l'ApoA-1, le HDL-C, le β-HDL et les α-subparticles HDL. Une observation sur les fonctionnalités a montré un rèsultat statistiquement significatif élevé, avec une augmentation de 46,7% (p <0,004), chez tous les sujets, et de 57,2 % (p <0,02) dans le bras à faible dose au jour 28ème jour. Aucun problème n'a été constaté concernant la sécurité et la tolérance.



ESSAIS DE PHASE II (EN COURS)

1) L'essai ASSERT: la phase II d’essai appelée ASSERT est maintenant complète (au niveau des inscriptions de patients). Il s’agit d’ une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo  et multicentrique (aux US). ASSERT est menée en collaboration avec la clinique de Cleveland. Le but d’ASSERT est de tester RVX-208  chez ~ 280 patients durant une période de 13 semaines. L'objectif principal de cet essai est d'observer si le traitement RVX-208 peut conduire à une augmentation des niveaux de l'apolipoprotéine A-I (apoA-l) en le comparant au groupe placebo après trois mois de traitement. L'essai permettra également de tester la sécurité du composé ainsi que la tolérance, et cela permettra de comparer la dose et les relations de temps de réponse pour l'apo-l. Les patients ont été recrutés sur environ 40 sites, et ont été randomisés dans un des quatre groupes, trois recevant différentes doses de RVX-208 et l'autre recevant un placebo. La société a commencé cette phase en Décembre 2009, et elle s'attend à ce que le dernier patient soit prévu pour Mai 2010, et prévoit de publier les données au cours de la deuxième moitié de 2010. Cette étude de 3 mois sera suivi plus tard par une étude sur une étude d'un an.

2) L'essai ASSURE1: ASSURE1 (ApoA-l Synthesis Stimulation in Acute Coronary Syndrome patients) est une étude de phase II visant à recruter environ 120 patients souffrant d'ACS, sur 15 à 20 sites aux États-Unis. L'étude, qui a débuté en Février 2010, examinera les effets lipidiques comparé au placebo. Les chercheurs tenteront d'observer l'évolution du volume de la plaque et la composition de la plaque par échographie intravasculaire chez 60 des 120 patients, 40 patients recevront un traitement avec le RVX-208 et 20 patients recevront le placebo. ASSURE 1 est le second essai de phase II, bien distinct de l'essai ASSERT (testé chez les patients présentant une coronaropathie stable). 

L’ objectif principal est :
Evaluer le RVX-208 en repérant les changements des niveaux de plasma de l'apo-L chez les patients ayant présenté un événement ACS récent, par rapport au placebo. 

Les objectifs de sécurité secondaire sont: 
-Évaluer la tolérance du RVX-208, 
-Evaluer son effet avec des paramètres lipidiques. 

3] Signature d'un partenariat

« L'importance des essais cliniques peut attirer plusieurs fabricants de médicaments pour le RVX-208 », note l'analyste Simoenidis. Il s'attend donc à ce qu'une importante société pharmaceutique puisse s'associer à Resverlogix au cours des 12 prochains mois "étant donné l’ opportunité que représente ce médicament, et aux vues des étendues que ce marché pourrait représenter". Il cite même des Big pharmas telles que Pfizer, Merck et Novartis comme des partenaires potentiels pour développer le médicament avec Resverlogix. De son côté, le Président-directeur général, M. Donald J. McCaffrey précise qu'il est en "négociations sérieuses avec plusieurs grands fabricants de médicaments", qui sont intéressés par la signature d'un partenariat ou un accord de licence. Mais il refuse de donner leur nom. «Nous pouvons dire qu'il y a un grand intérêt pour les Big Pharma pour notre programme», ajoutait McCaffrey, qui est le plus important actionnaire de la société, avec 3,4 millions d'actions, soit une participation de 8,7%. 


Doug Murphy-Chutorian, gestionnaire de portefeuille chez Selection Healthcare Capital évoque le fait que "les Big Pharma sont à la recherche du prochain Lipitor ". Selon lui, si les essais cliniques de Resverlogix réussissent à atteindre leurs objectifs, «  un gros partenariat avec l'un des grands laboratoires pharmaceutiques viendra couronner ce succès » précise-t-il.

Il est à noter qu'en 2006, Pfizer a tenté sans succès de développer son propre composé pour augmenter le niveau de bon cholestérol en complément du Lipitor, son médicament vedette, qui réduit la production de mauvais cholestérol, ou LDL. Pfizer a subit un échec retentissant (voir l'article de Bloomberg). Resverlogix pourrait mieux faire que Pfizer avec son RVX-208, selon Murphy-Chutorian, sachant que le Lipitor perd son brevet en 2011. En attendant les résultats des essais cliniques et un accord de partenariat avec une importante société pharmaceutique, il est possible de se positionner sur le titre. Bien que les risques soient toujours présents dans ce type de dossier, le risque est à prendre. L'analyste Simeonidis Rodman, décrit cette société comme un «cas classique de petite société biotech à fort potentiel» - qui comporte un risque élevé, mais avec un retour sur investissement très élevé. 

4] News Bloomberg du 5 Mars (traduction). Lien:
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=aDaRLM2Pu8YA

Paru le 5 Mars 2010
Par Ellen Gibson

(Bloomberg) - Resverlogix Corp, qui ne dispose d'aucun produit commercialisé pour le moment, pourrait très bien accomplir ce que Pfizer, le premier fabricant mondial de médicaments, n'a jamais pu faire auparavant: créer un nouveau médicament qui lutte contre les maladies cardiaques en relevant ce que l'on appelle le "bon cholestérol". "Si le traitement RVX-208 montre qu'il arrive à inverser l'accumulation de plaque qui bloque les artères, il pourrait alors capter une part importante du marché du cholestérol évalué à 35 milliards de dollars", a déclaré Simos Simeonidis, analyste chez Rodman & Renshaw  à New York. Resverlogix est en "discussions approfondies" avec plusieurs compagnies de Recherche pour un partenariat ou une licence pour son médicament, selon le chef de la direction Donald McCaffrey,. Il a parlé de deux partenaires potentiels avec lesquels il était en discussion. 


Pfizer a dépensé de son côté plus de 2 milliards de dollars pour deux traitements similaires, sans succès. Steven Nissen, chef de cardiologie, qui dirige les essais de Resverlogix, a déclaré que le RVX-208 fonctionnait différemment que les médicaments de Pfizer, sur une protéine qui stimule la production de HDL (le bon cholestérol). «Il y a certainement beaucoup d'intérêt pour les big pharma» dans ce candidat-médicament, a déclaré Simeonidis. «Si ce médicament fonctionne, il pourrait être aussi gros que le Lipitor. Le Lipitor de Pfizer, le plus gros Blockbuster au monde, a généré quelques 11,4 milliards de dollars de recettes l'an dernier, selon les données compilées par Bloomberg. Pfizer, Merck & Co, et deux laboratoires suisses (Novartis AG et Roche Holding AG) "seraient potentiellement intéressés» pour co-développer le RVX-208, selon Simeonidis. Il n'a pas de connaissances particulières sur l'intérêt des sociétés, et les quatre grands labo ont refusé de faire tout commentaire. 


Hausse du cours 


Ce 5 Mars 2010, le cours de Resverlogix a monté de 34 %, à 6,02 CAD à la Bourse de Toronto (après avoir touché les 7.37 CAD en sèance). Les actions ont plus que doublé cette année. L'entreprise, qui a une valeur de marché d'environ 237 millions de CAD (230 millions de dollars), ne dispose pour le moment d'aucun revenu. "Ce qui ferait la différence, ce serait un partenariat avec une société pharmaceutique qui a une position forte dans le cardio-vasculaire avec un réseau de vente bien établi", prédit McCaffrey, qui a co-fondé Resverlogix. "Les partenaires éventuels pourraient très bien ne pas attendre d'avoir davantage de données", a déclaré l' analyste Simeonidis. "Et puis, il y a un potentiel tellement énorme, que cela rendra le ticket d'entrée encore plus conséquent". Le Best-seller pour le cœur, le Lipitor de Pfizer, ainsi que le Crestor d'AstraZeneca, agissent en baissant la production de ce qu'on appelle le mauvais cholestérol (le LDL), en bloquant une enzyme dans le foie. Ces médicaments appartiennent à une classe de médicaments appelés Statines. Trois thérapies à base statines sont actuellement les normes de soins qui sont pratiquées. Le problème, c'est qu'elles permettent uniquement d'éviter que la maladie progresse. Le développement de nouveaux produits thérapeutiques cardiovasculaires tel que celui développé par Resverlogix devrait réussir à réduire le risque de maladie, et ouvrir une nouvelle voix de traitement très novatrice et exclusive.


Une approche novatrice


Le Resverlogix revient à augmenter les niveaux d'une protéine appelée Apo-1 qui permet de produire des HDL, et qui enlève le mauvais cholestérol de la plaque artérielle et les dirige vers le foie où il peut être éliminé. Les personnes ayant naturellement des niveaux élevés de cholestérol HDL sont moins susceptibles de développer des attaques cardiaques et ont moins de chances de succomber à des maladies cardiovasculaires, d'après certaines études. Un seul traitement est aujourd'hui disponible sur le marché, qui permet d'augmenter le bon cholestérol. Le Niacine, une vitamine B, remonte le HDL "mais ce n'est pas très clair en ce qui concerne la réduction des accidents cardiaques", selon Stephen Kopecky, un cardiologue à la Clinique Rochester, dans le Minnesota. 


Abbott Laboratories fabrique le Niaspan, un médicament très vendu à base de niacine. Le médicament a généré 990 millions de dollars de ventes l'année dernière, selon Norwalk. L'utilisation de Niaspan a été limité parce qu'il peut causer de l'hyperglycémie et des rougeurs au visage. Dans une étude de 2009, un tiers des patients nouvellement traités avec le niacine ont connu des effets indésirable graves. 


Les maladies cardiaques sont la principale cause de mortalité aux États-Unis, qui provoquent 632 000 décès par an, selon le Centers for Disease Control and Prevention d'Atlanta. Les maladies coronariennes, le gras, le cholestérol, le calcium et d'autres substances - collectivement appelés "plaque" - l'accumulation dans les vaisseaux sanguins qui irriguent l'oxygène le cœur, peuvent conduire à une crise cardiaque. Une nouvelle classe de médicaments pour la lutte contre la maladie est "en retard", selon Mr Nissen, de la Clinique de Cleveland. Les statines réduisent le risque de crise cardiaque et d'AVC de 25 à 35 %, précise-t-il. Au cours des dix dernières années, Nissen a testé des médicaments expérimentaux HDL chez Pfizer. Pfizer a acquis ApoA-1 Milano, une variante naturelle de la protéine, à travers son acquisition pour 1,3 milliard de dollars d'Esperion Therapeutics en 2004. 


Salué comme un «Drain pour le cœur», l'apo-1 Milano a montré une réduction de la plaque, selon Nissen (d'après un rapport publié en Novembre 2003 dans le Journal de l'Association médicale américaine). Cependant, la protéine, extraite de bactéries, s'est avérée trop difficile à produire. Après avoir effectué des recherches approfondies sur la fabrication à grande échelle de l'apoA-1 Milano, Pfizer a décidé « de se concentrer sur d'autres médicaments candidats dans son pipeline », d'après son porte-parole Anne Wilson.  


Potentiel Commercial


Nikhil Mehta, le directeur du portefeuille cardio-vasculaire chez Decision Resources, une firme de recherche biopharmaceutique basée à Waltham, Massachusetts, a déclaré que le potentiel commercial de RVX-208 était «beaucoup plus important» que les échecs qu'a essuyé Pfizer. "L'une des principales attractions du Resverlogix est qu'il est oral, contrairement au Milano, qui a été administré par perfusion" a-t-il dit dans un entretien téléphonique. 


Pfizer a aussi essayé de développer le Torcetrapib (ventes potentielles de 1 milliard de dollars), un type de médicament expérimental appelé "inhibiteur de la CETP". Les inhibiteurs de la CETP visent à remonter les niveaux de bon cholestérol en bloquant une enzyme qui métabolise le HDL. La société, à un moment, a tablé sur des ventes de 13 milliards de dollars en ventes annuelles pour le Torcetrapib, et évoquait déjà ce médicament comme le successeur du Lipitor, qui va faire face à la concurrence des génériques en 2011. Le développement du médicament a été arrêté en Décembre 2006, lorsqu' une étude a constaté que les décès ont été de 60 % plus élevés que chez les patients qui n'en prenaient pas. Le cours de Pfizer a chuté de 11 % le jour suivant l'annonce, perdant au passage 21 milliards de dollars de valeur de marché, et le fabricant a abandonné plus tard la plupart de ses recherches sur cette maladie. 


Un essai rapide du RVX-208 a été publié en août, et RVX-208 a rencontré le critère d'évaluation principal en augmentant de façon sécuritaire l'ApoA-1 de 5 à 10 % chez chacun des 72 participants, selon Resverlogix. La société a terminé le recrutement de patients pour la prochaine phase des essais le 8 Février 2010. Dans cette étude, environ 280 patients souffrant de maladie coronarienne seront traités avec le Resverlogix pendant 13 semaines pour voir si il a une incidence sur leur taux de cholestérol. La société pourrait présenter les données de l'étude à la réunion de l'American Heart Association à Chicago en Novembre 2010, selon le PDG McCaffrey. 


La société mène également une seconde étude portant sur 120 patients ayant subi une crise cardiaque au cours des quatre semaines avant le début de l'essai. L'étude utilisera une échographie en deux volumes pour mesurer la plaque. Resverlogix avait levé 30 millions de dollars l'année dernière, et disposait de suffisamment de liquidités pour payer les essais en cours, d'après McCaffrey. Si ces essais sont un succès, Resverlogix prévoit de commencer une phase III, dernière étape en vue de l'approbation réglementaire, à la mi-2011, selon McCaffrey. En supposant que tout ira bien, la société prévoit de soumettre sa demande d'autorisation de mise sur le marché aux États-Unis à la FDA en 2015. 

5] Données financières



Début 2009, il restait à Resverlogix seulement 1 million CAD de liquidités. La société avait alors une dette de 8 millions CAD. Depuis, elle a levé environ 32 millions CAD en Capitaux propres, 25 millions via un financement par actions et elle a racheté pour 6,7 millions CAD de dollars de dette convertible. Au plus fort de la crise, et même dans des marchés financiers très difficiles, la société a réussi le tour de force de se remettre à flot et elle a pu se refinancer. Aujourd’hui, la situation financière est saine, et la dette est revenue à des niveaux très raisonnable.


Le chiffre d'affaires 2009 de Resverlogix a baissé de 84,64%, à 165 000 CAD, contre 1,07 millions CAD en 2008. La société a rèduit sa perte à 21,61 millions CAD contre 28,38 millions CAD en 2008. En 2009, Resverlogix Corp a augmenté ses réserves de Cash de 434,87% soit 10,22 millions CAD. Le Cash Flow (Flux de trésorerie) a totalisé 17,43 millions CAD. En outre, l'entreprise a utilisé 15,53 millions pour son exploitation ("cash burn").







Début Mars 2010, la société a annoncé ses résultats du T3. Il en ressortait une perte nette pour le trimestre de 8,7 millions CAD (soit 0,21 CAD par action). Le Total des charges d'exploitation pour le trimestre a été de 4,9 millions CAD, comparé à 5,9 millions CAD au même trimestre l'an dernier. Les Frais de R&D pour le T3 ont été de 3,8 millions CAD, comparé  à 4,2 millions CAD au T3 de l'an passé. RVX a terminé son troisième trimestre avec 8,5 Millions CAD en Cash. 


Conclusion

Aux vues de la capitalisation boursière actuelle, de 200 millions de dollars: on peut tenter le pari. Le potentiel peut être considérable, et les concurrents ont de vraies difficultés Pfizer (avec l'èchec de son Torcetrapib, en plus de sa perte de brevets sur le Lipitor), et Abbott (avec les effets indésirables de son médicament). A l’heure actuelle, les grands investisseurs institutionnels américains ne sont pas encore au courant du dossier Resverlogix (pour s’en apercevoir, il suffit de regarder les niveaux traités moyens). Le jour ou la communauté financière prendra en compte les avancées significatives de la société, et si les résultats des essais cliniques de phase II font ressortir des données très positives: il est à prévoir une montée en flèche du cours. Un partenariat avec un grand laboratoire pharmaceutique majeur consacrerait cette BB. Il est aussi à noter que le RVX-208 est l’arbre qui cache la forêt : une percée majeure est tout aussi probable dans la maladie d'Alzheimer. Resverlogix prévoit de présenter ses conclusions pour son traitement Alzheimer lors de la conférence de l’ « American Alzheimer’s Association », dans le but de commencer un essai de phase 2. Tout un programme… 

A suivre,Sacha

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le meme Simos de Rodmann chocho a un objectif de 10$ sur ARRY ... piste à creuser donc ...
de mon coté, j'ai fait le plein

25 mars 2010 à 22:48
Sacha POUGET a dit…

salut Drenan. je voyais une sortie de triangle sur ARRY (on dirait d'ailleurs que la sortie s'est faite vers le haut, ce qui est tout à fait positif pour la suite). Lien:

http://sachakin.blogspot.com/2010/03/array-biopharma-figure-chartiste-en.html

Pour sa part, Forcast Invest (dans son AT d'hier, après en avoir discuté avec lui) voyait un W et la reprise d'un trend haussier, avec une poursuite si on casse les 3 dol :

http://weinstein-forcastinvest.net/investissement-array-biopharma-arry-un-probable-grand-gagnant/

28 mars 2010 à 01:26

Enregistrer un commentaire

Veuillez ajouter vos commentaires ICI

 

2009 ·Blog bourse & biotech de sachakin by TNB This template is brought to you by : allblogtools.com