Conseils Biotech

Conseils Biotech
Boostez votre portefeuille !

Newsletter Biotech

Newsletter Biotech
En préparation

Livre Biotech

Livre Biotech
Gagner +1000% sur les Biotechs

Conseils pour Investir

Conseils pour Investir
Sortez des trades gagnants!

ExonHit: Analyse concurrentielle dans Alzheimer (1)

27/07/2008


A l'heure ou tous les analystes ont en point de mire la rèunion de l'ICAD, il est important et util de faire le point sur l'approche concurrentielle dans le traitement de la maladie d'Alzheimer. Dans cette analyse concurentielle, j'ai choisi de mettre en èvidence celle du concurrent le plus sèrieux: Wyeth.

Wyeth dèveloppe un traitement en partenariat avec la biotech irlandaise Elan. Le marchè pour ce mèdicament pourrait atteindre 13 milliards de dollars selon les analystes. Pour autant, il existe un risque important pour ce concurrent, qui pourrait bien bénèficier... à ExonHit.
  • INTRO 

Le traitement de Wyeth a montré un bénéfice statistiquement significatif avec les patients qui ne portent pas le gène appellé "ApoE4". Il s'agissait d'une étude relativement petite (240patients) prèsentée le 17 Juin et qui a bien été acceuilli en bourse.

Wyeth a regroupé un grand nombre de données afin que tout cela puisse être présenté à la maladie à l'ICAD. En fait, nous aurons les rèsus complets de la phase II du traitement autour de 4essais. Il faut savoir que malgrès tout, Wyeth/Elan ont aussi commencé une phase III portant ègalement sur 4essais (rèsus en 2010, demande d'approbation la même annèe).

Voici la prèsentation du programme de ce concurrent qui est en fin de Phase II dans le traitement thèrapeutic de la maladie d'Alzheimer et pour la quelle Wyeth a dèpensé 500 millions de dollars depuis 2001 , mettant 350 chercheurs sur cette recherche..

I] LES RESULTATS INTERMEDIAIRES DE L'ESSAI (ce que nous savons dèjà)

A) Prèsentation de l'approche de Wyeth

Le gène ApoE4 est une variante du gène ApoE qui prédispose les patients à développer la maladie d'Alzheimer. Si une personne possède deux copies du gène ApoE4 (un de sa mère et une de son père), cette personne est 15 fois plus susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer. Si une personne a une seule copie du gène ApoE4, le risque de développer la maladie d'Alzheimer est plus élevé d'environ trois fois. Pour rendre le tout encore plus compliqué, les personnes sans la moindre copie du gène ApoE4 peuvent aussi très bien développer la maladie d'Alzheimer. 

Ainsi, d'après ce que nous savons aujourd'hui au sujet du traitement en dèveloppement de Wyeth, ce traitement thèrapeutic pourrait apporter de vraies avancèes chez les patients QUI N'ONT PAS DE COPIES DU GENE ApoE4, mais pas chez les patients qui ont une ou deux copies du gène.

B) Rappel des Rèsultats intèrimaires de la phase II de Wyeth

-les analystes avaient qualifiés les résultats comme ètant encourageants, en dépit de quatre petits essais dans une maladie très difficile, en particulier une fois que les porteurs du ApoE4 et les non-porteurs sont éclatés

-les ésultats dans la partie du groupe des non-porteurs Apoe 4 sont en effet très bons, et Elan et Wyeth travaillent d'arrache-pied à mettre l'accent sur la conception de l'ApoE4 en essais cliniques afin de mesurer au mieux l'efficacité tout en gardant la dose la plus faible pour atténuer les risques en matière de sécurité dans le groupe le plus vulnérable (les porteurs de l'APoe4)

-rappelons que tous les patients dans ces essais (ainsi que dans les quatre essais de phase III) ont été autorisés sur la base de l'ancienne génération de médicaments de la maladie d'Alzheimer, de sorte que toute amélioration doit être supérieure à celle de référence

C) Conclusion sur les rèsus phase II

En dèfinitive, il faut bien comprendre que si les données du mois de juin avaient été publié en phase III , l'essai aurait échoué (j'y reviendrai dans un futur post). On en attend donc plus avec les donnèes finales de la phase II, et ce sera annoncé lors de l'ICAD 08. D'après moi, les rèsus intermèdiaires de Juin 08:

-l'essai n'a pas montré quoi que ce soit sur une base prospective

-aucune mention des tendances générales. Aussi, on ne ne note aucune mention de dose-réponse

-l'essai n'a pas été randomisé sur la base de l' ApoE4, et lorsque les détails sont apparus, il semble que les patients traités ne disposant pas du gène ApoE4 aient été plus sain que les patients sous placebo sans ApoE4 pour l'ensemble des donnèes

Toutefois, sur une base rétrospective, Elan a trouvé un sous-groupe [les porteurs du gène ApoE4 ], qui porte tous leurs èspoirs. Mais encore une fois et il faut le rappeller: l'essai n'est pas complet, ce qui explique pourquoi la présentation des données dèfinitives à l'ICAD reste très important. En tout ètat de cause, Elan & Wyeth ont trouvé le moyen de communiquer sur des rèsultats très positifs, et c'est là le problème avec les essais de phase II ama...

II] LES RESULTATS COMPLETS DE LA PHASE II (ce que nous ne savons pas)

Voici les principales intèrrogations du programme de Wyeth/Elan:

-avec ce qu'a prèsenté Wyeth, on ne voit pas encore les données de référence précisant les caractéristiques de la maladie d'Alzheimer pour les patients inclus dans l'étude

-on attend aussi de voir les effet du traitement chez les deux sous groupes non-porteurs du gène ApoE4 et ceux qui sont porteurs

-nous n'avons pas les donnèes sur l'intérêt du mèdicament par doses utilisées dans l'étude

-on attend encore de voir les effets qui ont provoqué l'arrêt du traitement ou pourquoi Wyeth les a retirés de l'Etude

Dans la cible de personnes les moins susceptibles d'obtenir la maladie d'Alzheimer, le médicament a bien rèagi et a bien fonctionné. Dans la population la plus susceptible de contracter la maladie d'Alzheimer, le médicament n'a rien montré (pour le moment). Qu'est ce que cela signifie? C'est une grande question. Car le fait de porter le gène conférant le risque supplémentaire d'avoir la maladie d'Alzheimer (le fameux APOE4) ne signifie pas que les gens sans le gène sont à l'abri de la maladie...

On comprend dès lors que les résultats soulignent l'importance de voir la totalité des données présentées le à l'ICAD afin que les différences entre les porteurs et les non-porteurs puissent apporter plus de détail. 

  • CONCLUSION

Les Essais cliniques de phase III ont d'ores et déjà commencé, et les résultats dèfinitifs seront dans deux ans. Une possible demande d'approbation de mise sur le marchè intèrviendra donc potentièlement dès 2010. Avant cela, rien n'est gagné pour Wyeth & Elan, et beaucoup de rèponses devront être apportées.

ExonHit a son role à jouer sur ce marchè potentiel de 13milliards de dollars. Et je reviendrai sur l'approche exclusive de la socièté biotech parisienne dans un futur post. 

J'espère que ce post aura contribué à y voir plus clair sur ce concurrent sèrieux, et l'enjeu d'être prèsent à cette confèrence mondiale (l'ICAD) que les analystes suivront avec attention.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Veuillez ajouter vos commentaires ICI

 

2009 ·Blog bourse & biotech de sachakin by TNB This template is brought to you by : allblogtools.com